POINT DE VUE LES TIC ET LA STRATEGIE ALGERIENNE

CONFERENCE MONDIALE SUR LE DEVELOPPEMENT DES TIC
PRESENTATION DE LA STRATEGIE ALGERIENNE
POUR LE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR

LA DEPERDITION SCOLAIRE L'ALGERIE COMPTE LE PLUS FAIBLE TAUX DANS LA REGION MENA(UNICEF)

PRES DE 500.000 ENFANTS AGES ENTRE 6 ET 16 ANS
NE SE SONT PAS A L'ECOLE EN ALGERIE
MAIS CE CHIFFRE REPRESENTE LE PLUS FAIBLE
TAUX PAR RAPPORT A CELUI ENREGISTRE DES PAYS
DE LA REGION MENA....

Observatoire National de l'Education et de la Formation


L'observatoire national de l'éducation et de la formation est une structure nationale qui a été créée suite aux recommandations de la commission nationale de la réforme du système éducatif (CNRSE). Il faut rappeler que la commission nationale de la réforme du système éducatif a été créée par décret présidentiel n° 101 – 2000 du 9 mai 2000 et a été installée le 13 mai 2000 par le président de la République lors d’une cérémonie solennelle organisée au Palais des Nations. La CNRSE dans son rapport final qui a été remis au président de la république a recommandé la création d’un observatoire national de l’éducation et de la formation qui doit être organisé sous la forme d'une autorité administrative autonome et doit être conçu comme un centre de recherche et de développement et ayant un caractère scientifique marqué. L’Observatoire National de l’Education et de la Formation a été créé par décret présidentiel n° 03-406 du 10 Ramadhan 1424 correspondant au 5 novembre 2003. Le décret fixe l’organisation, le fonctionnement, les missions et les attributions de l’observatoire. L’observatoire contribue à la conception des indicateurs de mesure aussi bien nationale que comparative internationale, c’est un organe d'expertise, d'évaluation, de suivi, de veille et de prospective éducatives pour tout le système éducatif composé des secteurs de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, de l’éducation nationale et de la formation et de l’enseignement professionnels. Il sera chargé d'identifier les éléments les plus pertinents sur les tendances qualitatives de l'évolution pédagogique à l'échelle mondiale et de constituer une banque de données et d'informations qui seront mises à la disposition des institutions, des chercheurs et des enseignants. Il s'attellera à la projection quantitative et qualitative à court, moyen et long termes de l'action éducative. L’observatoire sera composé exclusivement de spécialistes et de chercheurs universitaires, pédagogues, sociologues, économistes de l'éducation, économètres, linguistes, psychologues, orthophonistes, historiens et d’autres spécialités telles que les nouvelles technologies, l’informatique… Il est appelé également à établir des plans de recherches dans la perspective d’une visualisation permanente de l’état du système éducatif. L’objectif est d’améliorer et d’augmenter l’efficacité des programmes et de permettre la mise au point de dispositifs de réajustements nécessaires à cela. Sa mission horizontale concerne tout le système éducatif avec ses trois composantes. Ce qui exige un nombre conséquent de spécialistes en la matière pour chaque secteur. Le Directeur de l’observatoire est nommé par décret présidentiel sur proposition du ministre de l’éducation nationale après consultation des ministres concernés (le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le ministre de l’enseignement et de la formation professionnels) et exerce une fonction supérieure de l’état. Le directeur de l’observatoire est une personnalité nationale de notoriété intellectuelle et scientifique établie et de renommée internationale. Pour être efficient, l'observatoire doit asseoir ses activités sur des prolongements au niveau régional pour les trois secteurs du système éducatif national en raison de l’importance des informations à collecter et sur lesquelles vont se baser les études, les analyses et l’évaluation de la qualité de l’éducation et de la formation et les performances de l’encadrement ainsi que les niveaux des acquisitions des apprenants.

المرصد الوطني للتربية والتكوين

L'observatoire national de l'éducation et de la formation est une structure nationale qui a été créée suite aux recommandations de la commission nationale de la réforme du système éducatif (CNRSE). Il faut rappeler que la commission nationale de la réforme du système éducatif a été créée par décret présidentiel n° 101 – 2000 du 9 mai 2000 et a été installée le 13 mai 2000 par le président de la République lors d’une cérémonie solennelle organisée au Palais des Nations. La CNRSE dans son rapport final qui a été remis au président de la république a recommandé la création d’un observatoire national de l’éducation et de la formation qui doit être organisé sous la forme d'une autorité administrative autonome et doit être conçu comme un centre de recherche et de développement et ayant un caractère scientifique marqué. L’Observatoire National de l’Education et de la Formation a été créé par décret présidentiel n° 03-406 du 10 Ramadhan 1424 correspondant au 5 novembre 2003. Le décret fixe l’organisation, le fonctionnement, les missions et les attributions de l’observatoire. L’observatoire contribue à la conception des indicateurs de mesure aussi bien nationale que comparative internationale, c’est un organe d'expertise, d'évaluation, de suivi, de veille et de prospective éducatives pour tout le système éducatif composé des secteurs de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, de l’éducation nationale et de la formation et de l’enseignement professionnels. Il sera chargé d'identifier les éléments les plus pertinents sur les tendances qualitatives de l'évolution pédagogique à l'échelle mondiale et de constituer une banque de données et d'informations qui seront mises à la disposition des institutions, des chercheurs et des enseignants. Il s'attellera à la projection quantitative et qualitative à court, moyen et long termes de l'action éducative. L’observatoire sera composé exclusivement de spécialistes et de chercheurs universitaires, pédagogues, sociologues,